ACTUALITÉ
Remonter ] agenda : à la une ] [ la dernière actu ] l'actu par date ]
Communiqué 8 octobre

LES NOUVEAUX RIDEAUX DE FER

Les Alternatifs expriment leur grande tristesse et leur indignation après les drames de Ceuta et Mélilla. Quand avec l´énergie du désespoir, sachant qu´ils risquent leur vie, des centaines de candidats à l´immigration tentent de passer les murailles qui entourent ces deux enclaves espagnoles au Maroc, ils nous renvoient deux images :

- celle d´une Europe forteresse qui, tenante du libéralisme, prône la libre circulation de ses capitaux et de ses marchandises mais renie la déclaration Universelle des Droits de l´Homme en empêchant la libre circulation des individus !

- celle d´une Europe repue et égoïste dont l´économie basée sur le consumérisme et l´exclusion de ses pauvres repose aussi sur l´exploitation des richesses des pays du Sud en condamnant les populations qui les habitent à la misère et au désespoir !

La France est hélas une figure de proue de ces choix. Les Alternatifs condamnent également l´attitude des autorités marocaines qui ont fait tirer sur les migrants et les ont déportés en plein désert, à la frontière algéro-marocaine. Un autre monde est possible et nécessaire. Il repose sur d´autres orientations quant aux modes de production, de distribution, de consommation, sur de nouvelles solidarités.

C´est le choix des Alternatifs.

Ils exigent, avec les mouvements de soutien :

- que la France et l´Europe remettent en cause les politiques de contrôle mises en place par l´Espagne, le Maroc et l´Union Européenne.

- Que soient réactivées les négociations pour un développement économique équilibré entre l´Afrique subsaharienne, le Maghreb et l´Europe.

Les Alternatifs

haut