Les Alternatifs
Accueil du site > Commissions thématiques > International > Pour l’émancipation du peuple iranien

Communiqué des Alternatifs du 22 juin

Pour l’émancipation du peuple iranien

Depuis une dizaine de jours, des milliers de personnes se mobilisent à Téhéran et dans diverses villes iraniennes pour contester la réélection de Mahmoud Ahmadinajad. La fraude semble avérée, il n’est pas exclu qu’elle ait été planifiée à l’avance. La répression qui s’en est suivie a été brutale ; elle a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes et l’arrestation de centaines de personnes.


La fin de non-recevoir exprimée le vendredi 19 juin par le « guide suprême de la Révolution », Ali Khamenei, indique clairement que le pouvoir n’envisage pas de remettre en cause ce résultat et qu’il est résolu à renforcer la répression. Les mobilisations de ce week-end sont révélatrices de la détermination de certaines couches de la population. Mais en même temps, le pouvoir a de nouveau réprimé dans le sang et procédé à de nouvelles arrestations.

Une partie des masses - sans doute pas la plus populaire – a mis en échec la stratégie de fraude massive des secteurs les plus conservateurs pour poser la question de la démocratie. Moussavi n’est que le support d’une contestation politique qui ouvre des perspectives de dépassement de l’ordre islamique chiite et qui fait la démonstration que la société iranienne – loin de correspondre à la caricature qu’en fait l’impérialisme – est capable de se mobiliser pour son émancipation.

Dans le double contexte actuel de l’Iran considéré comme obstacle absolu au changement et, en même temps, d’un Iran perçu parfois comme seul clé de résistance à l’ordre impérialiste en Palestine, ce mouvement de contestation doit être soutenu car sa dynamique réduit l’écart entre le réel et le souhaitable, de notre point de vue.

L’attitude de la majorité des grands médias dont l’enthousiasme pour des mouvements populaires est souvent sélectif et celle des gouvernements occidentaux qui défendent les intérêts des puissants et leur propre domination sur le monde, sous couvert d’indignation démocratique, ne doit pas faire oublier l’essentiel : l’aspiration à la démocratie et à l’égalité politique et sociale de la majorité du peuple iranien.

Les Alternatifs refusent de choisir entre tel ou tel candidat qui sont tous l’émanation de la République islamique, il est par contre de notre responsabilité de soutenir, au sein de la société iranienne, celles et ceux qui luttent pour la démocratie. Il est de notre responsabilité de soutenir une dynamique qui conteste un pouvoir tout puissant bafouant les libertés démocratiques et marquant le pays d’une empreinte brutale et réactionnaire : élimination, souvent physique, de tous les opposant-e-s au régime, droits des femmes systématiquement bafoués, répression systématique des revendications sociales, des minorités nationales (Baluch, Azéri, Kurde…) ou des homosexuel-le-s.

Les Alternatifs expriment leur solidarité avec le peuple iranien :

  • Pour l’égalité des droits hommes-femmes ;
  • Pour la libération de l’ensemble des prisonniers politiques ;
  • Pour une société iranienne démocratique, fondée sur les libertés et les droits humains.

Les Alternatifs s’associent au rassemblement appelé unitairement par tout le mouvement syndical français vendredi prochain 26 juin à 12h30 devant l’Ambassade d’Iran, Place d’Iéna à Paris.



SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Hébergement infomaniak