Les Alternatifs
Accueil du site > Actualités > Une société en souffrance

Manifestation nationale Santé le 6 octobre à Paris

Une société en souffrance

Tracts des Alternatifs et national

Nos sociétés sont en crise : crise économique, crise écologique, crise démocratique, auxquelles il faut ajouter UNE CRISE SANITAIRE.

  • Près d’un tiers de la population renonce à des soins en raison de coûts trop élevés et/ou de structures de soins trop éloignées.
  • La mortalité périnatale a légèrement augmenté.
  • On assiste a une forte progression des maladies professionnelles entraînant des incapacités permanentes et des décès (troubles musculo-squelettiques, cancers, risque routier, risque psychosociaux …)

Si l’espérance de vie a régulièrement augmenté, c’était d’abord pour des raisons sans rapport avec les soins médicaux : hygiène, amélioration des conditions de travail, amélioration de l’habitat et des conditions de vie.
Elle régresse depuis quelques années dans les pays les plus touchés par la contre-révolution libérale.

Actuellement, plus de 80% des dépenses de santé sont liées aux maladies chroniques (cancer avec près de 1000 cas par jour et la moitié des personnes atteintes décédera avant 5 ans, diabète, cardiopathie et maladies vasculaires,affections respiratoires chroniques, maladies génétiques …).

Or ces maladies chroniques sont souvent en relation avec l’environnement et les conditions de vie.

  • Sédentarité
  • Mauvaise nutrition (la mal bouffe de l’agro-alimentaire, voir le cas des OGM)
  • Pollutions atmosphérique, chimique, nucléaire
  • Souffrance au travail

Nous avons et nous aurons toujours besoin de soins mais il est indispensable est de s’attaquer aux causes des maladies.

Cela s’appelle la prévention, et une véritable prévention, c’est le respect de l’environnement (agriculture biologique, sources d’énergie propres et renouvelables …), c’est savoir ce que nous voulons produire et comment relocaliser les productions pour éviter les transports aussi nuisibles que coûteux, c’est décider nous même comment nous voulons vivre pour laisser aux générations suivantes un milieu viable …

Cela passe par l’autogestion, qui elle même nécessite du temps (donc une réduction massive du temps de travail).

Nous devons engager une transition vers une autre société, et dès maintenant il faut refuser la marchandisation de la santé. Car qui peut imaginer que les marchés financiers et les gouvernements à leur merci, vont s’attaquer réellement aux causes économiques de maladies qui rapportent tant d’argent aux groupes privés ?


- N o t r e S a n t é e n D a n g e r -

Appel National
Prenez soin de votre santé !
Défendez vos droits !
Participez à la manifestation nationale du 6 octobre :
« Pour notre Santé, le changement c’est urgent ! »

Le changement s’impose : près d’un tiers de la population ne peut dans les faits avoir recours aux soins, pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires santé …) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification médicale, fermeture des structures de proximité, délais d’attente …)
Les premières annonces gouvernementales concrètes apparaissent très insuffisantes par rapport aux enjeux.
La santé n’a pas été reconnue comme une priorité gouvernementale.
L’augmentation du financement de la Sécurité Sociale fixée par Sarkosy à 2,5%, promise à 3% par le candidat Hollande a été ramenée à 2,7% par le président, alors que 4% serait un minimum pour assurer un maintien des structures.
La situation budgétaire des hôpitaux et des structures médico-sociales va rester dans le rouge donc la dégradation des services et les suppressions de poste se poursuivront au détriment du personnel et de la population.
Il n’est question que d’aménagement des lois votées par le précédent gouvernement alors qu’il en faudrait l’abrogation, les Agences Régionales de Santé qui n’ont aucun caractère démocratique ne sont pas remises en cause et un moratoire global sur les restructurations si préjudiciables aux hôpitaux, maternités et centres IVG a été refusé.
Rien n’est prévu concernant l’installation des nouveaux professionnels de santé, ou sur les franchises médicales.
Il s’agit toujours de diminuer les dépenses et d’augmenter les cotisations sur les retraites et les salaires.
Il est urgent de nous faire entendre : toutes et tous ensemble, usagères et usagers, citoyennes et citoyens, habitantes et habitants, personnel, associations, syndicats, forces politiques, manifestons pour la défense des structures publiques de la Santé, pour la Sécurité Sociale, pour obtenir l’accès à des soins de qualité et de proximité pour tous et toutes, partout !

Manifestation nationale le 6 octobre à Paris
Rassemblement dès 12h30 Place de l’Observatoire, M° Port Royal
Manifestation départ 14h vers Matignon, 75007

P.-S.

PDF - 220 ko
Tract santé des Altenrtatifs 6/10/12

Répondre à cet article



SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Hébergement infomaniak